Prévention des risques, secteur de la petite enfance

La sinistralité du secteur de la petite enfance :

Un secteur avec une sinistralité en constante augmentation (Source Statistiques CNAMTS / Code NAF Niveau 5 / 8891A « Accueil de jeunes enfants »)
Attention : Statistiques pas complètement représentatives du secteur car il manque les salariés de particuliers employeurs, les ATSEM (agents territoriaux).

Indice de fréquence des AT en 2015 (nb accidents / effectif salarié) = 30,5 pour 1 000 soit + 6 pts en 4 ans

Augmentation du nombre d’AT de + 30 % entre 2013 et 2015 et de + 20 % des Maladies Professionnelles

Principaux risques :
- Physiques : manutentions manuelles / portages / efforts (+ 50 % des risques)
Chutes de plain-pied (trébuchement), chutes de hauteur
- RPS (stress), risques infectieux (biologiques)

Principaux dommages (lésions) :
Traumatismes internes / Douleurs chroniques (TMS des membres supérieurs et inférieurs, maux de dos)
Entorses, foulures, luxations
Maladies (transmission virus)

Source : Pnf CAP AEPE, 2 février 2017

LES TMS

Les professionnels de la petite enfance ont une activité qui expose à des risques importants de TMS. Ce métier soumet à :
- des contraintes d’efforts (poids de l’enfant, difficulté à saisir l’enfant, instabilité dans la prise…),
- de répétitivité (plusieurs enfants, toute la journée, les mêmes gestes…),
- de postures (rotation du tronc et dos courbé, bras levés au-dessus des épaules…).

Ces contraintes sont accentuées par :
- l’environnement de travail (bruit des enfants, des jeux, le manque d’éclairage, la chaleur, les sols encombrés, l’espace insuffisant…),
l’organisation du travail (horaires variables, temps de travail fractionné, la répartition des tâches …),
- la qualité des relations au travail (avec les parents, avec les enfants, avec les collègues, avec la hiérarchie, …)

Santé et sécurité dans le référentiel du CAP AEPE

- Compétence commune transversale T1
« Identifier le cadre de son intervention pour se situer en tant que professionnel »
Se situer en tant qu’acteur de prévention des risques professionnels (enjeux, acteurs) 
- Compétence T2 « Adopter une posture professionnelle adaptée »
« Prendre en compte la dimension santé et sécurité au travail »
Performances attendues : mettre en place une démarche de prévention des risques liés à l’activité physique
Connaissances : les risques du métiers, mesures de protection collective et individuelle, la prévention des risques liés à l’activité physique (PRAP Petite Enfance), la prévention des biocontaminations…

Plusieurs compétences de réalisation mobilisent des compétences en S&ST. Exemple :
- RC 3 « Réaliser des soins du quotidien et accompagner l’enfant dans ses apprentissages »
- Connaissances : le portage, l’installation et la mobilisation de l’enfant (liens avec la PRAP)

Ressources suggérées

- Fiche pédagogique « Change d’un nourrisson en milieu collectif » réalisée par des formateurs 2RB (Réseau ressources risques bios Education Nationale / INRS)-http://www.esst-inrs.fr/3rb/ressources/demarche_change_bebe.pdf

- Article de la revue « Travail et Sécurité » / Petite Enfance : elle court, elle court, la prévention.-http://www.travail-et-securite.fr/dms/ts/ArticleTS/TS-TS736page11/TS736page11.pdf

- Brochure INRS ED 6162 « Salariés en bonne santé, enfants bien gardés »

- Le site portail www.prevention-domicile.fr (thématique « garde d’enfants ») site de référence pour la prévention des risques en milieu professionnel

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)